pololacostepaschere.fr

États-Unis repas fêtes
États-Unis repas fêtes

Tour d’horizon gourmand à propos des repas de fêtes aux États-Unis

| 0 Commentaires

Les films ont abondamment rapporté la relation presque amoureuse qui lie les Américains avec la nourriture. Mais ces représentations font souvent fi du savoir-faire de ce peuple en matière gastronomique. Aux États-Unis, les fêtes s’agrémentent de plats savoureux et typiques. Voici trois célébrations qui s’assortissent de menus ayant une histoire et surtout beaucoup de goût.

Se faire son menu de Thanksgiving selon l’exemple traditionnel américain

Aux États-Unis, cette fête célèbre la reconnaissance. Son histoire commence au temps des colons qui, sans l’aide des Indiens, auraient péri de faim. Les deux clans ont scellé cette amitié en se partageant un menu festif, fait avec ce que la terre leur offrait. Ainsi, la dinde se trouve toujours être le plat principal, car elle était un volatile très répandu à l’époque. Traditionnellement, elle est farcie avec du stuffing. Il s’agit de légumes mélangés avec du croûton de pain et des épices.

Pour l’agrémenter, les Américains préparent une sauce aux canneberges, ou une gravy. En effet, cette dernière a pour base le gras de cuisson de la dinde. La purée de patates douces et les épis de maïs grillé se trouvent également sur la table. Le dessert prend forcément la forme d’une pumpkin pie ou tarte à la citrouille.

Préparer et passer les fêtes de la Nativité selon les traditions aux États-Unis

Cette célébration vient un peu après Thanksgiving. Les Américains consomment presque la même chose pour les deux fêtes. Mais le menu diffère quand même, surtout selon les traditions ancrées dans les familles. La dinde est le premier symbole du Thanksgiving, on appelle aussi ce jour « Turkey Day » (jour de la dinde). La volaille est arrivée tard en Europe, seulement à partir du XVIᵉ siècle alors, pour le plat principal de nôtre repas, nous remplacerons ce symbole iconique avec un bon poulet rôti. La dinde reste la reine, quoique de plus en plus de personnes la remplacent par du jambon ou des côtes de bœuf. Ces derniers s’appellent des primes rib.

Le green bean casserole vient accompagner la viande. Il s’agit d’un plat comportant des oignons frits, des haricots verts et de la crème de champignons. Dans certaines contrées des États-Unis, notamment à Boston, certains préparent une chaudrée de palourdes la veille de Noël. D’autres familles dégustent la fête des sept (07) poissons. Il faudra absolument goûter ce plat durant un circuit aux etats unis pour pouvoir dire n’avoir rien raté. Il partage ses origines avec l’Italie. Limandes, moules, palourdes, calmars, sardines, crevettes et crabes se présentent sur différentes assiettes.

Se faire délicieusement peur à Halloween et s’attaquer à la citrouille

Halloween, l’événement principal de la fête est la chasse aux bonbons, aussi appelé passage d’Halloween, durant lequel des enfants déguisés vont de porte en porte pour réclamer des friandises. Les enfants ne font pas que se bourrer de bonbons durant cette fête où tout le monde joue à se faire peur. En fait, c’est l’occasion de préparer et de déguster en famille ou entre amis de bons plats. Parmi ceux-là se trouve l’inévitable tarte à la citrouille. Pour Halloween, elle se retrouve partout dans la maison. Les touristes découvriront certainement des décorations en potiron pendant un circuit aux etats unis en automne.

De ce fait, la pulpe des citrouilles devient l’ingrédient de base pour des biscuits ou même du café. Le pumpkin spice latte est un café commercialisé par une grande chaîne de restauration. Le pain à la citrouille se distingue par sa couleur et son croustillant sans pareil. À part la tarte, un autre gâteau vient de la citrouille : celui des Anges. Le légume y est aussi utilisé pour parfumer la crème chantilly.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.